picq et charbonnier

Le 10/04/2017 - Monéteau

2017, l’année Picq et Charbonnier

L’année 2017 commence sur les chapeaux de roues pour Picq et Charbonnier. Récompensée dernièrement par ses pairs avec une Palme d’Or 2017, l’entreprise vient d’investir 1.5 million d’euros pour le déploiement d’une station publique GNC et GNV (gaz naturel comprimé et gaz naturel liquéfié). Station made in France construite avec des entreprises locales, elle ouvrira officiellement le 23 juin …

Palme d’Or 2017

Le 13 mars dernier, le transporteur Icaunais, Picq et Charbonnier a reçu la Palme du Transport 2017 à la Cité du Cinéma de Luc Besson,  à l’occasion d’une soirée organisée par le magazine « L’Officiel des Transporteur ». Animée par Denis Brogniart, l’entreprise a été récompensée pour son développement, son innovation, son dynamisme et sa bonne image véhiculée dans la profession, parmi les 40 000 entreprises de transport routier en France.

Mais le palmarès de l’entreprise ne s’arrête pas là, bien au contraire !

La démarche environnementale de Picq et Charbonnier

L’entrepreneur icaunais a investi dans une vingtaine de tracteurs routiers IVECO qui fonctionnent au Gaz naturel GNV. Cette nouvelle technologie de camion permet de diminuer les émissions de CO2, de supprimer l’émission de particules fines et de diviser par 2 le bruit du moteur. Picq et Charbonnier dispose ainsi, aujourd’hui, d’une des flottes les plus propres de France (20% GNV, ; 60% Euro6 et 20% Euro5 EEV).

Appartenant au réseau Flo Palettes, l’entrepreneur s’engage à planter un arbre toutes les 10 palettes transportées dans le réseau. En mai, le 100 000e arbre sera ainsi planté !

Une station publique de distribution de Gaz naturel à Auxerre

Picq et Charbonnier investit  également 1.5 M€ dans la construction d’une station de distribution de Gaz Naturel pour sa vingtaine de tracteurs routiers fonctionnant au Gaz naturel.

Construite par le consortium Cryostar, Cryolor, LTM et des entreprises locales (Nogues, Ceschin, Colas), la station publique Made in France sera ouverte 24/24 d’ici fin juin.

Cette station sera exploitée par la société Gaz’Up, qui a pour ambition de créer un réseau national  de stations GNV  appartenant aux transporteurs. Auxerre sera la première station publique du réseau : poids lourds, utilitaires et voitures fonctionnant au GNV pourront faire le plein sur la station.

Poussée par des directives européennes, la station d’Auxerre sera la 7e station GNLC de France et sans doute la 1re issue de fonds privés, les autres ayant été déployées par de grands groupes gaziers (Air Liquide, Engie…)

► Le GNV, ou gaz naturel pour véhicule, est un carburant composé à 90 % de méthane (CH4) obtenu par l'exploitation de gisements gaziers fossiles ou, plus rarement, par méthanisation de la biomasse.

Compléments d'information


S’il peut y avoir une confusion dans l’esprit du grand public, le GPL et le GNV, GNL sont bel et bien des carburants aux caractéristiques différentes.

Alors que le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) est un carburant gazeux issu du pétrole et constitué majoritairement de butane et de propane, le GNV est essentiellement composé de méthane. Il est stocké à haute pression dans des réservoirs spécifiques à des pressions allant de 200 à 300 bars. Si le GPL investit majoritairement le marché du véhicule particulier et de l’utilitaire léger, le GNV dispose d’une offre plus segmentée en équipant également les bus et les camions.

GNL, un carburant "longues distances"
Egalement constitué de méthane, le Gaz Naturel Liquéfié, ou GNL, est quant à lui la version liquide du GNV avec une température de stockage de -163 °C lui donnant une apparence claire et transparente. Avec un volume réduit d'environ 600 fois, il est beaucoup plus condensé et autorise une meilleure autonomie que le GNV, d’où son application dans le domaine des transports lourds et le domaine maritime.

Pour le ravitaillement, le GNL nécessite des stations spécifiques, encore trop rares en France, et une procédure spécifique pour l’utilisateur qui devra impérativement s’équiper de gants et d’une protection faciale lors des phases des ravitaillements pour éviter tout risque lié à la projection de ce liquide stocké à -163 °C